Uber: des tarifs qualifiés de «vol» par le ministre Poëti

Publié le 5 janvier 2016

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti.

©La Presse Canadienne

TRANSPORT. Le ministre des Transports du Québec a dénoncé hier les pratiques du service Uber, qui a augmenté ses tarifs jusqu’à huit fois le prix habituel la veille du jour de l’An.

Robert Poëti a qualifié le prix des courses à la suite des célébrations du Nouvel An de «vol». Il conseille aux gens de ne pas utiliser l'application Uber pour éviter d'avoir des surprises.

Les médias ont récemment fait état que des utilisateurs du service de transport avaient reçu des factures salées le 31 décembre dernier. TVA a notamment rapporté qu'Uber a chargé 500$ pour une course entre Montréal et Laval.

Pour M. Poëti, les pratiques d'Uber sont «tout à fait déraisonnables». «Ces gens-là qui ne sont pas réglementés font ce qu’ils veulent, quand ils le veulent et au montant qu’ils veulent», a-t-il mentionné.

Selon lui, «la meilleure réponse des citoyens, c'est de prendre des taxis légaux», ajoutant que les clients n'ont aucun recours s'ils choisissent de monter à bord d'un «taxi illégal».

Le ministre a précisé qu'il se prononcera sur l'avenir d'Uber après l'analyse des quatre projets pilotes en cours dans l'industrie du taxi. Ces projets pilotes prendront fin en 2017.

La compagnie Uber a pour sa part affirmé que les clients sont avertis des tarifs par l'application sur leur téléphone.

Le porte-parole d'Uber, Jean-Christophe de La Rue, a déclaré dans un communiqué que l'objectif de l'application est de «s'assurer que vous puissiez commander une course en quelques minutes, même pendant la nuit la plus occupée de l'année».

TC Media

En manchette

Avis d'ébullition à Sainte-Julie

SÉCURITÉ. La Ville de Sainte-Julie demande aux citoyens de faire bouillir l'eau pour la fin de semaine. L'avis d'ébullition s'applique à l'ensemble du territoire.

La NBA viable à Montréal?

Le basketball occupe un plus grand espace médiatique ces temps-ci grâce au parcours des Raptors de Toronto en séries de la National Basketball Association (NBA). Cet engouement relance le débat à savoir si Montréal pourrait avoir une franchise viable de la NBA. Il y en a un qui est convaincu, Pascal Jobin, intervenant de choix pour les médias quand vient le temps de commenter l'actualité du basketball. Jobin, qui est également entraîneur de l'équipe masculine du cégep Édouard-Montpetit, sera d'ailleurs analyste pour le tournoi olympique féminin cet été durant les Jeux de Rio.

Uber: des tarifs qualifiés de «vol» par le ministre Poëti

Publié le 5 janvier 2016

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti.

©La Presse Canadienne


TRANSPORT. Le ministre des Transports du Québec a dénoncé hier les pratiques du service Uber, qui a augmenté ses tarifs jusqu’à huit fois le prix habituel la veille du jour de l’An.

Robert Poëti a qualifié le prix des courses à la suite des célébrations du Nouvel An de «vol». Il conseille aux gens de ne pas utiliser l'application Uber pour éviter d'avoir des surprises.

Les médias ont récemment fait état que des utilisateurs du service de transport avaient reçu des factures salées le 31 décembre dernier. TVA a notamment rapporté qu'Uber a chargé 500$ pour une course entre Montréal et Laval.

Pour M. Poëti, les pratiques d'Uber sont «tout à fait déraisonnables». «Ces gens-là qui ne sont pas réglementés font ce qu’ils veulent, quand ils le veulent et au montant qu’ils veulent», a-t-il mentionné.

Selon lui, «la meilleure réponse des citoyens, c'est de prendre des taxis légaux», ajoutant que les clients n'ont aucun recours s'ils choisissent de monter à bord d'un «taxi illégal».

Le ministre a précisé qu'il se prononcera sur l'avenir d'Uber après l'analyse des quatre projets pilotes en cours dans l'industrie du taxi. Ces projets pilotes prendront fin en 2017.

La compagnie Uber a pour sa part affirmé que les clients sont avertis des tarifs par l'application sur leur téléphone.

Le porte-parole d'Uber, Jean-Christophe de La Rue, a déclaré dans un communiqué que l'objectif de l'application est de «s'assurer que vous puissiez commander une course en quelques minutes, même pendant la nuit la plus occupée de l'année».

TC Media