Une famille de Lac-Beauport tuée au Burkina Faso

Publié le 17 janvier 2016

Parmi les Québécois qui ont récemment péri dans un attentat, il y avait une famille de quatre personnes de Lac-Beauport à Québec. Ils étaient au Burkina Faso pour le compte de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours. La communauté religieuse est sous le choc.

Gladys Chamberland, son conjoint Yves Carrier ainsi que leurs enfants Charlelie et Maude étaient au Burkina Faso lorsque quatre djihadistes ont attaqué un restaurant et un café dans la capitale de Ouagadougou.

Selon la conseillère générale de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, Sœur Lise Desrochers, la mission achevait pour trois d'entre eux. «Pour trois membres de la famille, le voyage se terminait. Ils étaient au restaurant avant leur retour.»

D'après elle, la famille de Lac-Beauport était une famille très travaillante et généreuse. «Ils étaient des gens qui travaillent pour les gens, pas pour eux-mêmes. Ils se formaient entre eux avant de partir et bâtissaient leurs projets en fonction des communautés là-bas, pour s'assurer d'aider le plus possible.»

Pas inquiète pour l'avenir des voyages humanitaires

Selon la conseillère générale de la Congrégation, l'avenir des voyages humanitaires n'est pas en danger. «Je ne suis pas inquiète, je ne crois pas que c'est eux qu'on visait. Le restaurant n'était que leur lieu de rendez-vous avant de partir. Il peut y avoir du danger comme partout, je ne crois pas que les gens vont baisser les bras.»
Sœur Lise Desrochers remercie la famille pour son travail et offre les sympathies des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours. «Leur travail répondait à d'importants besoins où ils étaient.»

Sur la page Facebook de Charlelie Carrier, plusieurs témoignages affluent depuis l'annonce de la tragédie, démontrant l'attachement de la communauté à cette famille de volontaires.

En manchette

Santé: Stéphane Bergeron déplore un «démantèlement en douce»

POLITIQUE. Sévèrement critiquées au cours des dernières semaines, les récentes coupes de 242 M$ imposées par le ministre de la Santé Gaétan Barrette ont fait échos à Verchères, alors que le député Stéphane Bergeron les a qualifiés de «démantèlement en douce» du système public de santé.

Reconstruction des ponts d’étagement de l’A 30, au-dessus de l’A 20,

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports informe les usagers de la route qu’il procédera à des fermetures complètes dans l’échangeur de l’autoroute 20 et de l’autoroute 30, dans les nuits du 27 et du 28 juin. Ces fermetures sont nécessaires pour effectuer du marquage et installer de la signalisation.

Une famille de Lac-Beauport tuée au Burkina Faso

Publié le 17 janvier 2016

Parmi les Québécois qui ont récemment péri dans un attentat, il y avait une famille de quatre personnes de Lac-Beauport à Québec. Ils étaient au Burkina Faso pour le compte de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours. La communauté religieuse est sous le choc.

Gladys Chamberland, son conjoint Yves Carrier ainsi que leurs enfants Charlelie et Maude étaient au Burkina Faso lorsque quatre djihadistes ont attaqué un restaurant et un café dans la capitale de Ouagadougou.

Selon la conseillère générale de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, Sœur Lise Desrochers, la mission achevait pour trois d'entre eux. «Pour trois membres de la famille, le voyage se terminait. Ils étaient au restaurant avant leur retour.»

D'après elle, la famille de Lac-Beauport était une famille très travaillante et généreuse. «Ils étaient des gens qui travaillent pour les gens, pas pour eux-mêmes. Ils se formaient entre eux avant de partir et bâtissaient leurs projets en fonction des communautés là-bas, pour s'assurer d'aider le plus possible.»

Pas inquiète pour l'avenir des voyages humanitaires

Selon la conseillère générale de la Congrégation, l'avenir des voyages humanitaires n'est pas en danger. «Je ne suis pas inquiète, je ne crois pas que c'est eux qu'on visait. Le restaurant n'était que leur lieu de rendez-vous avant de partir. Il peut y avoir du danger comme partout, je ne crois pas que les gens vont baisser les bras.»
Sœur Lise Desrochers remercie la famille pour son travail et offre les sympathies des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours. «Leur travail répondait à d'importants besoins où ils étaient.»

Sur la page Facebook de Charlelie Carrier, plusieurs témoignages affluent depuis l'annonce de la tragédie, démontrant l'attachement de la communauté à cette famille de volontaires.