René Angélil s'éteint à l'âge de 73 ans

Publié le 14 janvier 2016

©La Presse Canadienne

LAS VEGAS. René Angélil, qui a lancé la carrière de la chanteuse Céline Dion avant de l’épouser, est mort jeudi matin à l’âge de 73 ans après un «long et courageux combat contre le cancer».

Il est décédé à sa résidence de Las Vegas, a indiqué le bureau de Francine Chaloult, responsable des relations publiques de la chanteuse au Québec.

René Angélil avait subi l’ablation d’une tumeur cancéreuse à la gorge en décembre 2013, récidive d’un cancer dans la région cervicale une quinzaine d’années plus tôt.

Le 13 août 2014, Céline Dion, qui devait remonter sur scène au Caesars Palace de Las Vegas deux jours plus tard, avait d’ailleurs reporté «pour une période indéterminée» toutes ses activités professionnelles – et même sa tournée en Asie à l’automne – afin de prendre soin de René Angélil. La chanteuse racontait en mars 2015 que son mari n’avait plus l’usage de sa mâchoire et qu’elle s’occupait elle-même de le faire manger par un tube trois fois par jour.

Un an plus tard, en août 2015, à quelques jours de son retour sur scène à Las Vegas, Céline Dion révélait à une publication américaine que René Angélil n’en avait plus pour longtemps. Dans une entrevue émouvante, elle disait que son mari avait émis le souhait de mourir dans ses bras. Elle avait également confié avoir pris des notes lors de discussions avec lui sur ses arrangements funéraires.

En avril 1999, René Angélil avait subi une première opération pour un cancer dans la région cervicale. Après quelques semaines de radiothérapie et quatre mois de convalescence, pendant lesquels Céline Dion a annulé tous ses spectacles, il remontait en selle en septembre à Montréal pour préparer la «retraite progressive» de sa femme, en janvier 2000, avant la grande aventure de Las Vegas, en 2003.

Mais 10 ans plus tard, M. Angélil éprouvait de nouveaux ennuis de santé – il a notamment subi l’ablation d’une tumeur cancéreuse à la gorge le 23 décembre 2013. Il avait alors choisi de prendre du recul et d’adapter son horaire personnel afin de reprendre des forces.

Le 11 juin 2014, René Angélil cède effectivement la gérance de la carrière de la vedette à un vieux complice et ami, Aldo Giampaolo, qui devenait aussi directeur général des Productions Feeling. M. Giampaolo était jusque-là PDG de QMI Divertissement et Sports, une filiale de Québecor responsable notamment de la gestion du nouvel amphithéâtre de Québec, un projet auquel M. Angélil était très lié.

Véritable père professionnel pour la chanteuse avant de devenir son mari, en 1994, René Angélil était passé lui-même de la chanson, avec le trio Les Baronets, au métier d’imprésarios, avant de «découvrir» Céline Dion en 1981. La jeune chanteuse de Charlemagne était alors âgée de 12 ans.

La Presse Canadienne

En manchette

Des entraîneurs de grande classe

OPINION. Ce ne sont pas tous les entraîneurs qui ont mon respect. J’en ai vu des vertes et des pas mûres en trois Jeux du Québec. J’en ai entendu des pas pires aussi. Mais je dois lever mon chapeau à Marc Jussaume et à Laurie Champagne-Généreux, les entraîneurs de l’équipe féminine de volleyball de Richelieu-Yamaska.

Sept Julievillois grimpent sur le podium

Plusieurs athlètes de Sainte-Julie sont montés sur le podium sous la bannière de la délégation de la Rive-Sud lors du premier bloc des Jeux du Québec de Montréal qui s’est déroulé du 18 au 21 juillet.

René Angélil s'éteint à l'âge de 73 ans

Publié le 14 janvier 2016

©La Presse Canadienne


LAS VEGAS. René Angélil, qui a lancé la carrière de la chanteuse Céline Dion avant de l’épouser, est mort jeudi matin à l’âge de 73 ans après un «long et courageux combat contre le cancer».

Il est décédé à sa résidence de Las Vegas, a indiqué le bureau de Francine Chaloult, responsable des relations publiques de la chanteuse au Québec.

René Angélil avait subi l’ablation d’une tumeur cancéreuse à la gorge en décembre 2013, récidive d’un cancer dans la région cervicale une quinzaine d’années plus tôt.

Le 13 août 2014, Céline Dion, qui devait remonter sur scène au Caesars Palace de Las Vegas deux jours plus tard, avait d’ailleurs reporté «pour une période indéterminée» toutes ses activités professionnelles – et même sa tournée en Asie à l’automne – afin de prendre soin de René Angélil. La chanteuse racontait en mars 2015 que son mari n’avait plus l’usage de sa mâchoire et qu’elle s’occupait elle-même de le faire manger par un tube trois fois par jour.

Un an plus tard, en août 2015, à quelques jours de son retour sur scène à Las Vegas, Céline Dion révélait à une publication américaine que René Angélil n’en avait plus pour longtemps. Dans une entrevue émouvante, elle disait que son mari avait émis le souhait de mourir dans ses bras. Elle avait également confié avoir pris des notes lors de discussions avec lui sur ses arrangements funéraires.

En avril 1999, René Angélil avait subi une première opération pour un cancer dans la région cervicale. Après quelques semaines de radiothérapie et quatre mois de convalescence, pendant lesquels Céline Dion a annulé tous ses spectacles, il remontait en selle en septembre à Montréal pour préparer la «retraite progressive» de sa femme, en janvier 2000, avant la grande aventure de Las Vegas, en 2003.

Mais 10 ans plus tard, M. Angélil éprouvait de nouveaux ennuis de santé – il a notamment subi l’ablation d’une tumeur cancéreuse à la gorge le 23 décembre 2013. Il avait alors choisi de prendre du recul et d’adapter son horaire personnel afin de reprendre des forces.

Le 11 juin 2014, René Angélil cède effectivement la gérance de la carrière de la vedette à un vieux complice et ami, Aldo Giampaolo, qui devenait aussi directeur général des Productions Feeling. M. Giampaolo était jusque-là PDG de QMI Divertissement et Sports, une filiale de Québecor responsable notamment de la gestion du nouvel amphithéâtre de Québec, un projet auquel M. Angélil était très lié.

Véritable père professionnel pour la chanteuse avant de devenir son mari, en 1994, René Angélil était passé lui-même de la chanson, avec le trio Les Baronets, au métier d’imprésarios, avant de «découvrir» Céline Dion en 1981. La jeune chanteuse de Charlemagne était alors âgée de 12 ans.

La Presse Canadienne