L'oncle du petit Aylan Kurdi arrive au Canada lundi

Publié le 27 décembre 2015

Avec d’autres membres de sa famille, Mohammed Kurdi sera accueilli à l’aéroport de Vancouver par sa soeur, Tima (photo), qui vit au Canada depuis plusieurs années.

©La Presse Canadienne

VANCOUVER. Le Syrien Mohammed Kurdi, oncle du petit Aylan retrouvé sans vie sur une plage de Turquie et dont la photographie avait ému le monde entier en septembre dernier, arrivera au Canada lundi en tant que réfugié.

Cette photo avait attiré l’attention sur la crise des réfugiés syriens et changé l’existence de nombreux migrants.

Avec d’autres membres de sa famille, Mohammed Kurdi sera accueilli à l’aéroport de Vancouver par sa soeur, Tima, qui vit au Canada depuis plusieurs années.

Mme Kurdi ne désespère pas de voir un jour son autre frère, Abdullah, le père d’Aylan, venir les rejoindre au pays.

Le petit Aylan, sa mère et son frère se sont noyés en tentant de faire la traversée entre la Turquie et la Grèce. Le père s’en est sorti indemne.

La Presse Canadienne

L'oncle du petit Aylan Kurdi arrive au Canada lundi

Publié le 27 décembre 2015

Avec d’autres membres de sa famille, Mohammed Kurdi sera accueilli à l’aéroport de Vancouver par sa soeur, Tima (photo), qui vit au Canada depuis plusieurs années.

©La Presse Canadienne


VANCOUVER. Le Syrien Mohammed Kurdi, oncle du petit Aylan retrouvé sans vie sur une plage de Turquie et dont la photographie avait ému le monde entier en septembre dernier, arrivera au Canada lundi en tant que réfugié.

Cette photo avait attiré l’attention sur la crise des réfugiés syriens et changé l’existence de nombreux migrants.

Avec d’autres membres de sa famille, Mohammed Kurdi sera accueilli à l’aéroport de Vancouver par sa soeur, Tima, qui vit au Canada depuis plusieurs années.

Mme Kurdi ne désespère pas de voir un jour son autre frère, Abdullah, le père d’Aylan, venir les rejoindre au pays.

Le petit Aylan, sa mère et son frère se sont noyés en tentant de faire la traversée entre la Turquie et la Grèce. Le père s’en est sorti indemne.

La Presse Canadienne