Cédrika: les policiers reprennent la battue

Audrey Leblanc audrey.leblanc@tc.tc Publié le 15 décembre 2015

©TC Media – Audrey Leblanc

RECHERCHES. Environ 200 policiers ont repris la battue ce matin dans un boisé de Trois-Rivières pour retrouver des indices en lien avec la mort de Cédrika Provencher, dont les ossements ont été retrouvés vendredi dernier.

Les policiers ratissent la forêt afin de trouver des indices qui pourraient éventuellement mener à l'arrestation d'un suspect dans cet assassinat.

C'est une véritable course contre la montre pour trouver des indices avant que la neige recouvre le sol.

Depuis la découverte des ossements, plusieurs personnes sont venues se recueillir sur les lieux de la triste découverte.

Pour ne pas nuire à l'enquête, la Sûreté du Québec affirme qu'elle n'émettra pas de commentaires.

En manchette

Les restaurateurs et tenanciers craignent les impacts

Dès demain le 26 mai dernier, les fumeurs ne pourront plus griller une cigarette sur les terrasses partout en province. Si les tenanciers et restaurateurs approuvent ce choix pour la santé publique, ils craignent également un impact important sur leur clientèle.

Entrepreneur coupable de fraude : 120 heures de travaux communautaires

L'entrepreneur de Saint-Césaire Stéphane Roberge a été condamné à effectuer 120 heures de travaux communautaires et sera sous probation pendant deux ans. Il devra aussi rembourser la quincaillerie BMR de Chambly pour deux de quatre transactions frauduleuses réalisées en 2011.

Cédrika: les policiers reprennent la battue

Audrey Leblanc audrey.leblanc@tc.tc Publié le 15 décembre 2015

©TC Media – Audrey Leblanc


RECHERCHES. Environ 200 policiers ont repris la battue ce matin dans un boisé de Trois-Rivières pour retrouver des indices en lien avec la mort de Cédrika Provencher, dont les ossements ont été retrouvés vendredi dernier.

Les policiers ratissent la forêt afin de trouver des indices qui pourraient éventuellement mener à l'arrestation d'un suspect dans cet assassinat.

C'est une véritable course contre la montre pour trouver des indices avant que la neige recouvre le sol.

Depuis la découverte des ossements, plusieurs personnes sont venues se recueillir sur les lieux de la triste découverte.

Pour ne pas nuire à l'enquête, la Sûreté du Québec affirme qu'elle n'émettra pas de commentaires.