Elle accouche chez elle avec l’aide des ambulanciers et des policiers

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 11 mars 2016

Les parents Ariane Sylvestre, Maxime Lagacé et le petit Adam, né dans sa chambre… de la résidence familiale.

©Gracieuseté

SOCIÉTÉ. Ariane Sylvestre, de Sainte-Julie, n’a jamais eu le temps de se rendre à l’hôpital. Elle a donné naissance à son fils Adam dans sa maison de la rue Olivier-Chauveau, assistée des policiers et des ambulanciers.

L’heureux événement s’est déroulé le 4 mars dernier. « Vers l’heure du souper, ma conjointe a eu ses premières contractions, mais elles étaient assez espacées », raconte le père, Maxime Lagacé. Le couple a alors avisé la grand-mère maternelle de venir pendre soin de leur garçon de 2 ans. «Nous avons ensuite contacté les infirmières de l’hôpital qui ont suggéré à ma conjointe de prendre un bain et d’attendre 30 minutes pour voir si le vrai travail allait être déclenché. Mais Ariane n’a jamais eu le temps. Elle a perdu ses eaux et le tout s’est précipité plus rapidement que prévu. Ça pressait de plus en plus. Nous nous sommes rendus compte qu’elle n’aurait même pas le temps de se rendre à l’hôpital. Nous avons donc composé le 9-1-1 pour avoir de l’aide. »

Environ 15 minutes après l’arrivée des policiers et des ambulanciers, le bébé se pointait le nez, à 22 heures. « Il est né dans sa chambre, pendant que notre autre fils, Théo, était couché dans la chambre en face. Je m’étais imaginé toutes sortes de scénarios, mais jamais je n’avais pensé qu’Ariane pouvait accoucher à la maison, Je me disais que ça n’arrivait qu’aux autres », exprime le papa. Adam qui pesait 7,9 livres se porte à merveille.

Le couple tient d’ailleurs à remercier les policiers et les ambulanciers pour l’aide apportée. « Ils ont été vraiment professionnels et rassurants. Ils ont aidé ma conjointe à donner la vie », mentionne M. Lagacé.

En manchette

La Rive-Sud perd son titre de championne par 70 points

RÉSULTATS. La Rive-Sud n'est plus la région championne de l'athlétisme aux Jeux du Québec. Elle a perdu son titre par à peine 70,5 points sur plus de 8000 en jeu, aux mains de la puissante machine du Lac St-Louis que la Rive Sud avait détrônée aux Jeux de 2014 après 9 titres consécutifs.

Elle accouche chez elle avec l’aide des ambulanciers et des policiers

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 11 mars 2016

Les parents Ariane Sylvestre, Maxime Lagacé et le petit Adam, né dans sa chambre… de la résidence familiale.

©Gracieuseté


SOCIÉTÉ. Ariane Sylvestre, de Sainte-Julie, n’a jamais eu le temps de se rendre à l’hôpital. Elle a donné naissance à son fils Adam dans sa maison de la rue Olivier-Chauveau, assistée des policiers et des ambulanciers.

L’heureux événement s’est déroulé le 4 mars dernier. « Vers l’heure du souper, ma conjointe a eu ses premières contractions, mais elles étaient assez espacées », raconte le père, Maxime Lagacé. Le couple a alors avisé la grand-mère maternelle de venir pendre soin de leur garçon de 2 ans. «Nous avons ensuite contacté les infirmières de l’hôpital qui ont suggéré à ma conjointe de prendre un bain et d’attendre 30 minutes pour voir si le vrai travail allait être déclenché. Mais Ariane n’a jamais eu le temps. Elle a perdu ses eaux et le tout s’est précipité plus rapidement que prévu. Ça pressait de plus en plus. Nous nous sommes rendus compte qu’elle n’aurait même pas le temps de se rendre à l’hôpital. Nous avons donc composé le 9-1-1 pour avoir de l’aide. »

Environ 15 minutes après l’arrivée des policiers et des ambulanciers, le bébé se pointait le nez, à 22 heures. « Il est né dans sa chambre, pendant que notre autre fils, Théo, était couché dans la chambre en face. Je m’étais imaginé toutes sortes de scénarios, mais jamais je n’avais pensé qu’Ariane pouvait accoucher à la maison, Je me disais que ça n’arrivait qu’aux autres », exprime le papa. Adam qui pesait 7,9 livres se porte à merveille.

Le couple tient d’ailleurs à remercier les policiers et les ambulanciers pour l’aide apportée. « Ils ont été vraiment professionnels et rassurants. Ils ont aidé ma conjointe à donner la vie », mentionne M. Lagacé.