Le nombre d’usagers chute entre Sorel et Longueuil

Transport en commun

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 16 février 2016

La baisse du prix du pétrole a eu un impact sur deux circuits d’autobus du CIT Sorel-Varennes.

©TC Media – Archives

TRANSPORT COLLECTIF. Le nombre d’usagers ou de passages a chuté de plus de 5 % en 2015 sur un circuit reliant Sorel et Longueuil. La ligne Express du CIT Sorel-Varennes (circuit 705) a vu le nombre de passages passer, l’an dernier, sous la barre du 100 000(de 101 100 à 96 002). Le circuit 700, qui relie aussi Sorel à Longueuil via la route 132 a aussi vu le nombre de passages baisser de 3,5 %, passant de 409 466 en 2014, à 394 811 en 2015.

Selon Alexandre Bélisle,  président du CIT Sorel-Varennes, et maire de Verchères, cette baisse tout de même significative, serait attribuable, entre autres, à la baisse du prix du pétrole qui inciterait les gens de la région à reprendre leur voiture pour leur déplacement vers Longueuil ou Montréal.

Les résidents de Varennes et de Saint-Amable contredisent cependant cette théorie, car on note une augmentation de 1,8 % des passages dans les circuits intra-Varennes (385 328 déplacements en 2014, et 392 881 en 2015,) alors qu’à Saint-Amable, on note une hausse importante de 11% des passages dans les autobus du CIT, de 41 427 déplacements en 2014, à 45 996 en 2015.

S’il fallait que la tendance à la baisse du nombre d’utilisateurs se poursuive, les villes membres du CIT pourraient être appelées à bonifier la quote-part qu’elles versent  à l’organisme de transport  pour maintenir le niveau de service actuel.

En manchette

Santé: Stéphane Bergeron déplore un «démantèlement en douce»

POLITIQUE. Sévèrement critiquées au cours des dernières semaines, les récentes coupes de 242 M$ imposées par le ministre de la Santé Gaétan Barrette ont fait échos à Verchères, alors que le député Stéphane Bergeron les a qualifiés de «démantèlement en douce» du système public de santé.

La police démantèle un réseau de vol de véhicules lourds

Un réseau criminel qui aurait volé plus d'une centaine de véhicules et de remorques depuis 2015 a été démantelé la semaine dernière par le Service de police de l'Agglomération de Longueuil (SPAL). Deux suspects sont toujours recherchés.

Le nombre d’usagers chute entre Sorel et Longueuil

Transport en commun

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 16 février 2016

La baisse du prix du pétrole a eu un impact sur deux circuits d’autobus du CIT Sorel-Varennes.

©TC Media – Archives


TRANSPORT COLLECTIF. Le nombre d’usagers ou de passages a chuté de plus de 5 % en 2015 sur un circuit reliant Sorel et Longueuil. La ligne Express du CIT Sorel-Varennes (circuit 705) a vu le nombre de passages passer, l’an dernier, sous la barre du 100 000(de 101 100 à 96 002). Le circuit 700, qui relie aussi Sorel à Longueuil via la route 132 a aussi vu le nombre de passages baisser de 3,5 %, passant de 409 466 en 2014, à 394 811 en 2015.

Selon Alexandre Bélisle,  président du CIT Sorel-Varennes, et maire de Verchères, cette baisse tout de même significative, serait attribuable, entre autres, à la baisse du prix du pétrole qui inciterait les gens de la région à reprendre leur voiture pour leur déplacement vers Longueuil ou Montréal.

Les résidents de Varennes et de Saint-Amable contredisent cependant cette théorie, car on note une augmentation de 1,8 % des passages dans les circuits intra-Varennes (385 328 déplacements en 2014, et 392 881 en 2015,) alors qu’à Saint-Amable, on note une hausse importante de 11% des passages dans les autobus du CIT, de 41 427 déplacements en 2014, à 45 996 en 2015.

S’il fallait que la tendance à la baisse du nombre d’utilisateurs se poursuive, les villes membres du CIT pourraient être appelées à bonifier la quote-part qu’elles versent  à l’organisme de transport  pour maintenir le niveau de service actuel.