Le nombre d’usagers chute entre Sorel et Longueuil

Transport en commun

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 16 février 2016

La baisse du prix du pétrole a eu un impact sur deux circuits d’autobus du CIT Sorel-Varennes.

©TC Media – Archives

TRANSPORT COLLECTIF. Le nombre d’usagers ou de passages a chuté de plus de 5 % en 2015 sur un circuit reliant Sorel et Longueuil. La ligne Express du CIT Sorel-Varennes (circuit 705) a vu le nombre de passages passer, l’an dernier, sous la barre du 100 000(de 101 100 à 96 002). Le circuit 700, qui relie aussi Sorel à Longueuil via la route 132 a aussi vu le nombre de passages baisser de 3,5 %, passant de 409 466 en 2014, à 394 811 en 2015.

Selon Alexandre Bélisle,  président du CIT Sorel-Varennes, et maire de Verchères, cette baisse tout de même significative, serait attribuable, entre autres, à la baisse du prix du pétrole qui inciterait les gens de la région à reprendre leur voiture pour leur déplacement vers Longueuil ou Montréal.

Les résidents de Varennes et de Saint-Amable contredisent cependant cette théorie, car on note une augmentation de 1,8 % des passages dans les circuits intra-Varennes (385 328 déplacements en 2014, et 392 881 en 2015,) alors qu’à Saint-Amable, on note une hausse importante de 11% des passages dans les autobus du CIT, de 41 427 déplacements en 2014, à 45 996 en 2015.

S’il fallait que la tendance à la baisse du nombre d’utilisateurs se poursuive, les villes membres du CIT pourraient être appelées à bonifier la quote-part qu’elles versent  à l’organisme de transport  pour maintenir le niveau de service actuel.

En manchette

Le nombre d’usagers chute entre Sorel et Longueuil

Transport en commun

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 16 février 2016

La baisse du prix du pétrole a eu un impact sur deux circuits d’autobus du CIT Sorel-Varennes.

©TC Media – Archives


TRANSPORT COLLECTIF. Le nombre d’usagers ou de passages a chuté de plus de 5 % en 2015 sur un circuit reliant Sorel et Longueuil. La ligne Express du CIT Sorel-Varennes (circuit 705) a vu le nombre de passages passer, l’an dernier, sous la barre du 100 000(de 101 100 à 96 002). Le circuit 700, qui relie aussi Sorel à Longueuil via la route 132 a aussi vu le nombre de passages baisser de 3,5 %, passant de 409 466 en 2014, à 394 811 en 2015.

Selon Alexandre Bélisle,  président du CIT Sorel-Varennes, et maire de Verchères, cette baisse tout de même significative, serait attribuable, entre autres, à la baisse du prix du pétrole qui inciterait les gens de la région à reprendre leur voiture pour leur déplacement vers Longueuil ou Montréal.

Les résidents de Varennes et de Saint-Amable contredisent cependant cette théorie, car on note une augmentation de 1,8 % des passages dans les circuits intra-Varennes (385 328 déplacements en 2014, et 392 881 en 2015,) alors qu’à Saint-Amable, on note une hausse importante de 11% des passages dans les autobus du CIT, de 41 427 déplacements en 2014, à 45 996 en 2015.

S’il fallait que la tendance à la baisse du nombre d’utilisateurs se poursuive, les villes membres du CIT pourraient être appelées à bonifier la quote-part qu’elles versent  à l’organisme de transport  pour maintenir le niveau de service actuel.