Le premier bébé de l’année sur la Rive-Sud est un Julievillois

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 5 janvier 2016

La petite famille réunie à l’hôpital Pierre-Boucher. Les parents, Fabrice Cantegrel et Adèle Salin, leur fille Léonie, et le petit Maxime.

©Gracieuseté

FAMILLE. Premier bébé de l’année à naître sur la Rive-Sud, le petit Maxime Cantegrel, de Sainte-Julie, a pris tout le monde par surprise le 1er janvier dernier. Il s’est pointé le nez à 3h28 à l’hôpital Pierre-Boucher alors que ses parents l’attendaient pour la mi-janvier.

« Nous étions à réveillonner en famille à la maison, avec notre fille Léonie, âgée de 8 ans,  lorsque les eaux de ma conjointe ont crevé. Nous nous sommes rendus à l’hôpital un peu avant minuit, et nous avons célébré le début de la nouvelle année avec les infirmières. Le travail a débuté vers une heure du matin et Maxime est né peu de temps après », raconte l’heureux papa, Fabrice Cantegrel

La maman, Adèle Salin, et le bambin qui pesait à sa naissance 3.5 kilos, vont très bien. Tout s’est bien déroulé, mentionne M. Cantegrel, qui quelques jours plus tôt, avait dit à une voisine à la blague, qu’il ne souhaitait pas que son bébé naisse un jour de fête comme un 25 décembre ou un premier janvier. Mais la vie en a fait autrement.

La famille est arrivée au Québec en 2004 et s’est installée à Sainte-Julie quelques années plus tard, « parce que nous souhaitions que notre fille grandisse dans une maison où il y avait un beau jardin. Nous avons su après que c’était la ville du bonheur, confie M. Cantegrel originaire de la France, et son épouse de la Guadeloupe.

En manchette

Jeune recrue de 59 ans pilote de course

SPORT. Il n’y a pas d’âge pour réaliser ses rêves. Raymond Guay en est la preuve. Âgé de 59 ans, l’homme d’affaires et résident de Sainte-Julie a participé il y a deux semaines à la 47e édition du Grand Prix de Trois-Rivières (GPR3). Il a terminé la course en 12e position et avec une bonne dose d’émotions fortes.

5,3 M $ pour rendre 130 autobus «intelligents»

Les autobus intelligents viennent de faire leur arrivée dans une dizaine de villes de la Rive-Sud. Une flotte de 130 véhicules équipés du système d’exploitation Rythmo permet aux usagers de connaître, en temps réel, le déplacement des autobus via une application mobile pour téléphones intelligents.

Le premier bébé de l’année sur la Rive-Sud est un Julievillois

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 5 janvier 2016

La petite famille réunie à l’hôpital Pierre-Boucher. Les parents, Fabrice Cantegrel et Adèle Salin, leur fille Léonie, et le petit Maxime.

©Gracieuseté


FAMILLE. Premier bébé de l’année à naître sur la Rive-Sud, le petit Maxime Cantegrel, de Sainte-Julie, a pris tout le monde par surprise le 1er janvier dernier. Il s’est pointé le nez à 3h28 à l’hôpital Pierre-Boucher alors que ses parents l’attendaient pour la mi-janvier.

« Nous étions à réveillonner en famille à la maison, avec notre fille Léonie, âgée de 8 ans,  lorsque les eaux de ma conjointe ont crevé. Nous nous sommes rendus à l’hôpital un peu avant minuit, et nous avons célébré le début de la nouvelle année avec les infirmières. Le travail a débuté vers une heure du matin et Maxime est né peu de temps après », raconte l’heureux papa, Fabrice Cantegrel

La maman, Adèle Salin, et le bambin qui pesait à sa naissance 3.5 kilos, vont très bien. Tout s’est bien déroulé, mentionne M. Cantegrel, qui quelques jours plus tôt, avait dit à une voisine à la blague, qu’il ne souhaitait pas que son bébé naisse un jour de fête comme un 25 décembre ou un premier janvier. Mais la vie en a fait autrement.

La famille est arrivée au Québec en 2004 et s’est installée à Sainte-Julie quelques années plus tard, « parce que nous souhaitions que notre fille grandisse dans une maison où il y avait un beau jardin. Nous avons su après que c’était la ville du bonheur, confie M. Cantegrel originaire de la France, et son épouse de la Guadeloupe.