Projet pilote de bus gratuit vers la station Ski Saint-Bruno

Entente intermunicipale entre Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 14 janvier 2016

Au centre, le propriétaire de ski Saint-Bruno, Michel Couture et les maires Suzanne Roy et Martin Murray.

©TC Media – Diane Lapointe

TRANSPORT COLLECTIF. La Ville de Sainte-Julie offrira à titre de projet pilote un nouveau circuit de transport collectif gratuit vers la station Ski Saint-Bruno.

À compter du 30 janvier prochain, les résidents de Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville pourront se rendre en autobus, tous les samedis, à la station de ski, et ce, jusqu’à la fin de mars.

Il y aura sept départs à partir du terminus de Sainte-Julie, sur le boulevard Armand-Frappier, entre 8h30 et 19h10 et six retours de Ski Saint-Bruno entre 11h15 et 22h15. Deux arrêts du côté sud de Sainte-Julie à la hauteur du restaurant Benny et de la rue Jacquelin-Beaulieu permettront à d’autres usagers d’emprunter la navette.

Le nouveau circuit 360 se rendra également du côté du centre-ville de Saint-Bruno pour embarquer d’autres skieurs ou planchistes.

Ce nouveau service est issu d’un besoin exprimé par les usagers de Sainte-Julie lors du sondage effectué sur le transport en commun, a précisé la mairesse Roy, lors de l’annonce du nouveau service. Il coûtera 5 807 $ à la Ville de Sainte-Julie, et 3 924 $ à Saint-Bruno.

22 % de la clientèle de la station de ski provient de deux villes, et près de la moitié est âgée de moins de 19 ans et n’a pas de voiture, a pour sa part souligné le propriétaire de la station de ski, Michel Couture.

 

 

En manchette

La NBA viable à Montréal?

Le basketball occupe un plus grand espace médiatique ces temps-ci grâce au parcours des Raptors de Toronto en séries de la National Basketball Association (NBA). Cet engouement relance le débat à savoir si Montréal pourrait avoir une franchise viable de la NBA. Il y en a un qui est convaincu, Pascal Jobin, intervenant de choix pour les médias quand vient le temps de commenter l'actualité du basketball. Jobin, qui est également entraîneur de l'équipe masculine du cégep Édouard-Montpetit, sera d'ailleurs analyste pour le tournoi olympique féminin cet été durant les Jeux de Rio.

Justin Blanchette cogne à la porte du junior majeur

Le gardien de but de Sainte-Julie Justin Blanchette ne l'a pas eu facile cette année. En début d'année, il a été retranché par les Gaulois d'Antoine-Girouard (Saint-Hyacinthe) de la Ligue de hockey Midget AAA du Québec (LHMAAAQ) et a dû s'expatrier en Estrie. Son style combatif lui aura permis d'attirer l'attention des dépisteurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Projet pilote de bus gratuit vers la station Ski Saint-Bruno

Entente intermunicipale entre Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 14 janvier 2016

Au centre, le propriétaire de ski Saint-Bruno, Michel Couture et les maires Suzanne Roy et Martin Murray.

©TC Media – Diane Lapointe


TRANSPORT COLLECTIF. La Ville de Sainte-Julie offrira à titre de projet pilote un nouveau circuit de transport collectif gratuit vers la station Ski Saint-Bruno.

À compter du 30 janvier prochain, les résidents de Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville pourront se rendre en autobus, tous les samedis, à la station de ski, et ce, jusqu’à la fin de mars.

Il y aura sept départs à partir du terminus de Sainte-Julie, sur le boulevard Armand-Frappier, entre 8h30 et 19h10 et six retours de Ski Saint-Bruno entre 11h15 et 22h15. Deux arrêts du côté sud de Sainte-Julie à la hauteur du restaurant Benny et de la rue Jacquelin-Beaulieu permettront à d’autres usagers d’emprunter la navette.

Le nouveau circuit 360 se rendra également du côté du centre-ville de Saint-Bruno pour embarquer d’autres skieurs ou planchistes.

Ce nouveau service est issu d’un besoin exprimé par les usagers de Sainte-Julie lors du sondage effectué sur le transport en commun, a précisé la mairesse Roy, lors de l’annonce du nouveau service. Il coûtera 5 807 $ à la Ville de Sainte-Julie, et 3 924 $ à Saint-Bruno.

22 % de la clientèle de la station de ski provient de deux villes, et près de la moitié est âgée de moins de 19 ans et n’a pas de voiture, a pour sa part souligné le propriétaire de la station de ski, Michel Couture.