Projet pilote de bus gratuit vers la station Ski Saint-Bruno

Entente intermunicipale entre Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 14 janvier 2016

Au centre, le propriétaire de ski Saint-Bruno, Michel Couture et les maires Suzanne Roy et Martin Murray.

©TC Media – Diane Lapointe

TRANSPORT COLLECTIF. La Ville de Sainte-Julie offrira à titre de projet pilote un nouveau circuit de transport collectif gratuit vers la station Ski Saint-Bruno.

À compter du 30 janvier prochain, les résidents de Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville pourront se rendre en autobus, tous les samedis, à la station de ski, et ce, jusqu’à la fin de mars.

Il y aura sept départs à partir du terminus de Sainte-Julie, sur le boulevard Armand-Frappier, entre 8h30 et 19h10 et six retours de Ski Saint-Bruno entre 11h15 et 22h15. Deux arrêts du côté sud de Sainte-Julie à la hauteur du restaurant Benny et de la rue Jacquelin-Beaulieu permettront à d’autres usagers d’emprunter la navette.

Le nouveau circuit 360 se rendra également du côté du centre-ville de Saint-Bruno pour embarquer d’autres skieurs ou planchistes.

Ce nouveau service est issu d’un besoin exprimé par les usagers de Sainte-Julie lors du sondage effectué sur le transport en commun, a précisé la mairesse Roy, lors de l’annonce du nouveau service. Il coûtera 5 807 $ à la Ville de Sainte-Julie, et 3 924 $ à Saint-Bruno.

22 % de la clientèle de la station de ski provient de deux villes, et près de la moitié est âgée de moins de 19 ans et n’a pas de voiture, a pour sa part souligné le propriétaire de la station de ski, Michel Couture.

 

 

En manchette

Multiples perquisitions pour culture et trafic de drogue

FAIT DIVERS. Les policiers de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent ont démantelé, le 28 juin dernier, une culture de cannabis située dans un entrepôt sur la rue Calixa-Lavallée, à Verchères. Sur place, ils ont saisi 3284 plants de cannabis, et procédé à l’arrestation d’un homme de 46 ans.

Vitesse, pneus tailladés et vandalisme sur du Bois-Franc

FAIT DIVERS. Un citoyen de la rue du Bois-Franc a eu la mauvaise surprise de constater que quatre pneus, sur les deux voitures familiales, avaient été tailladés durant la nuit du 27 au 28 juin dernier. Coïncidence ou pas, David Richer rapporte également des actes de vandalisme commis à deux reprises sur cette rue depuis deux semaines.

Projet pilote de bus gratuit vers la station Ski Saint-Bruno

Entente intermunicipale entre Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 14 janvier 2016

Au centre, le propriétaire de ski Saint-Bruno, Michel Couture et les maires Suzanne Roy et Martin Murray.

©TC Media – Diane Lapointe


TRANSPORT COLLECTIF. La Ville de Sainte-Julie offrira à titre de projet pilote un nouveau circuit de transport collectif gratuit vers la station Ski Saint-Bruno.

À compter du 30 janvier prochain, les résidents de Sainte-Julie et Saint-Bruno-de-Montarville pourront se rendre en autobus, tous les samedis, à la station de ski, et ce, jusqu’à la fin de mars.

Il y aura sept départs à partir du terminus de Sainte-Julie, sur le boulevard Armand-Frappier, entre 8h30 et 19h10 et six retours de Ski Saint-Bruno entre 11h15 et 22h15. Deux arrêts du côté sud de Sainte-Julie à la hauteur du restaurant Benny et de la rue Jacquelin-Beaulieu permettront à d’autres usagers d’emprunter la navette.

Le nouveau circuit 360 se rendra également du côté du centre-ville de Saint-Bruno pour embarquer d’autres skieurs ou planchistes.

Ce nouveau service est issu d’un besoin exprimé par les usagers de Sainte-Julie lors du sondage effectué sur le transport en commun, a précisé la mairesse Roy, lors de l’annonce du nouveau service. Il coûtera 5 807 $ à la Ville de Sainte-Julie, et 3 924 $ à Saint-Bruno.

22 % de la clientèle de la station de ski provient de deux villes, et près de la moitié est âgée de moins de 19 ans et n’a pas de voiture, a pour sa part souligné le propriétaire de la station de ski, Michel Couture.