La bloquiste Catherine Fournier arrive 2e dans Montarville

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 20 octobre 2015

ÉLECTIONS. Les larmes aux yeux, la candidate bloquiste Catherine Fournier, deuxième à l’élection, a souhaité bonne chance au nouveau député Michel Picard. Elle a récolté 29,1% des voix, alors que le libéral a obtenu 33,6%.

S’adressant à ses militants réunis à son local électoral, au centre commercial du Carrefour, à Sainte-Julie, la plus jeune candidate bloquiste s’est dite heureuse de la campagne qu’elle a menée au cours des 16 derniers mois. « Je pense que nous avons obtenu de bons résultats. Je suis fière des gens qui ont travaillé à reconstruire le Bloc québécois. On est passé de quatre à douze députés et le pourcentage de votes est encourageant pour l’avenir »

Native de Sainte-Julie, Mme Fournier a débuté sa campagne il y a plus de 16 mois pour tenter de conquérir les électeurs. « J’ai toujours ressenti un bon sentiment sur le terrain. Nous avons réussi à sortir le gouvernement conservateur de Harper. Le gens pensaient que ce serait le NPD qui le ferait, mais ce sont les libéraux. Il faut avouer qu’ils ont fait une bonne campagne. »

Âge de 23 ans, elle a pu compter dès le début de sa campagne sur l’appui du député péquiste de Verchères Stéphane Bergeron.

« Oui il y a eu une vague libérale. Je respecte le nouveau député, par contre, on ne peut pas dire qu’il a fait campagne dans la circonscription. Je l’ai vu seulement au cours de la dernière semaine. C’est le résultat démocratique des gens. Cela dit, je pense qu’il va faire un bon travail. À lui de prouver qu’il sera un bon député dans Montarville. »

La bloquiste Catherine Fournier arrive 2e dans Montarville

Diane Lapointe diane.lapointe@tc.tc Publié le 20 octobre 2015

ÉLECTIONS. Les larmes aux yeux, la candidate bloquiste Catherine Fournier, deuxième à l’élection, a souhaité bonne chance au nouveau député Michel Picard. Elle a récolté 29,1% des voix, alors que le libéral a obtenu 33,6%.

S’adressant à ses militants réunis à son local électoral, au centre commercial du Carrefour, à Sainte-Julie, la plus jeune candidate bloquiste s’est dite heureuse de la campagne qu’elle a menée au cours des 16 derniers mois. « Je pense que nous avons obtenu de bons résultats. Je suis fière des gens qui ont travaillé à reconstruire le Bloc québécois. On est passé de quatre à douze députés et le pourcentage de votes est encourageant pour l’avenir »

Native de Sainte-Julie, Mme Fournier a débuté sa campagne il y a plus de 16 mois pour tenter de conquérir les électeurs. « J’ai toujours ressenti un bon sentiment sur le terrain. Nous avons réussi à sortir le gouvernement conservateur de Harper. Le gens pensaient que ce serait le NPD qui le ferait, mais ce sont les libéraux. Il faut avouer qu’ils ont fait une bonne campagne. »

Âge de 23 ans, elle a pu compter dès le début de sa campagne sur l’appui du député péquiste de Verchères Stéphane Bergeron.

« Oui il y a eu une vague libérale. Je respecte le nouveau député, par contre, on ne peut pas dire qu’il a fait campagne dans la circonscription. Je l’ai vu seulement au cours de la dernière semaine. C’est le résultat démocratique des gens. Cela dit, je pense qu’il va faire un bon travail. À lui de prouver qu’il sera un bon député dans Montarville. »